Categories

Accueil > L’association Consom’Acteurs 46 > Nouvelles de nos producteurs > Aliméa Coopérative fruits corses

25 juin 2014
Bertrand Guigaz

Aliméa Coopérative fruits corses

La lettre d’Aliméa

Bonjour à tous,

Petite visite du verger. Les récoltes sont terminées.

- Renaud a gardé quelques pomelos à récolter pour la maison, ceux qui ont fleuri en mai 2013 à côté desquels grandissent ceux qui ont fleuri ce printemps et qui seront ramassés à partir de février 2015. Compliqué ? Non les exotiques, dont les agrumes ont un cycle différent, simplement plus lent.

- Les bords de vergers commencent à sécher, et ce d’autant plus qu’on s’éloigne de la Bravone (notre "fleuve") et on voit bien la luxuriance de végétation apportée par l’irrigation... luxuriance qu’il faut contenir pour limiter la concurrence de l’herbe et l’envahissement par les plantes lianes.
Sous notre climat, en zone irriguée, le broyage mécanique + les finitions à la main (pour ne pas blesser les arbres, détruire les rampes d’arrosage en bout de rangée) sont un travail de 12 mois, constamment recommencé. Bien plus d’heures de travail qu’avec les 2-3 désherbants des agriculteurs "conventionnels". Et un sol bien vivant, constamment réalimenté par les tontes qui compostent en surface.

- Les récoltes futures commencent à se révéler. Les fruits sont nombreux et bien répartis sur les branches et on espère qu’ils annoncent une bonne récolte. Il faut quand même attendre avant de pronostiquer : que les arbres finissent de se débarrasser des fruits surnuméraires (pas besoin d’éclaircir les agrumes), s’adaptant aux disponibilités de nourriture et d’eau.

- Cette année nous sommes suspendus à l’eau qui sera justement la clé de nos récoltes à venir. Nous sommes en déficit pluviométrique depuis septembre 2013 et ce sont les orages d’été / les périodes de canicule (ou leur absence) qui permettront - ou pas - de continuer à irriguer jusqu’au bout de la saison, aux petits fruits de vivre et croitre.

- Début août, nous commencerons vraiment l’estimation de récolte. Sachant que les pluies de septembre, octobre, début novembre sont elles nécessaires au bon grossissement des fruits (des fruits lourds c’est bête à dire pèsent plus !) c’est vraiment à l’entrée de la saison de clémentines que nous seront définitivement fixés.

- Vous aurez sans doute vu une intrusion dans mon diaporama. Coup de cœur de la fête de la musique que je partage avec vous et sortie de Cantà, cantà, cantà de Girasole, un CD de chansons par et pour les enfants de belle facture. Très beaux textes (en corse bien sûr) et des enfants vraiment doués.

Je vous souhaite un bel été !