Categories

Accueil > L’association Consom’Acteurs 46 > Les recettes > Idées de recettes autour de la blette

8 juillet 2015
Geneviève Bertin

Idées de recettes autour de la blette

 Les idées de Christiane

Le vert des blettes est très gouteux...

- En salade : vous pouvez le couper en fines lanières et le servir en salade avec des noix et une sauce au bleu d’Auvergne ou d’ailleurs (Roquefort).

- Vous pouvez aussi faire un pounti, spécialité d’Auvergne. Voici la recette de pounti maigre :
300 g de blettes cuites, 1 gros oignon, 1 poignée de fines herbes (ou d’herbes sauvages, vous savez les « mauvaises herbes »), du persil, 4 œufs, 6 c. à soupe de farine, 1 tranche de lard, 250 g de pruneaux
Faire un hachis avec le lard, l’oignon, les fines herbes, et les blettes. Saler et poivrer. Eclaircir avec du lait pour obtenir la consistance d’une pâte à crêpe un peu épaisse. Verser la pâte dans un plat allant au four, ajouter les pruneaux et faire cuire à four chaud 45 min.

- Une tarte
Les côtes coupées en petits morceaux, revenues avec de l’oignon dans de l’huile d’olive à la poêle, avec ou sans le vert, auxquelles vous ajoutez des œufs battus et l’épice de votre choix, et voilà une bonne tarte. Avec des miettes de haddock ou de maquereaux au poivre, c’est encore meilleur.

- Les becs sucrés ne seront pas déçus non plus : dans le sud-est il est traditionnel de faire une tarte aux blettes sucrée avec le vert, des raisins secs (gonflés dans du rhum), des pignons, des dés de pommes, de la gelée de groseille si vous voulez.

- Le vert des blettes peut remplacer les feuilles de vigne pour faire des dolmas. Il faut les faire cuire à la vapeur un peu mais pas trop pour pouvoir les farcir et les rouler.

- Côtes de blettes à l’indienne
Couper les côtes en petits tronçons. Les faire revenir à la poêle avec un oignon dans de l’huile de sésame. Au bout de quelques minutes ajouter le lait de coco, le curry en poudre et couvrir. Ajouter une tasse de flocons d’avoine, préalablement gonflés dans de l’eau, pour donner du moelleux au plat.

-  Oeufs brouillés au vert de blette : le vert, coupé en morceaux, cuit à la poêle avec des épices puis mixé avec des oeufs.

 Les idées de Manu et Fiona

Vous pouvez manger les blettes avec de la vinaigrette après les avoir préalablement découpées (feuilles et côtes) et faites cuire à feu doux avec un peu d’huile d’olive.

 Les idées de Virginie

La tourte aux blettes :
Faire revenir les côtes et le vert coupés en morceaux avec des oignons et du steak haché et de l’ail, sel, poivre et éventuellement des épices. On met le tout entre deux pâtes brisées et au four. On la mange aussi bien chaude que froide.

 Les idées de Karine

Une recette toute simple avec le vert :
séparer les verts des côtes, couper les verts en lanières, faites-les revenir dans un peu d’huile d’olive dans une sauteuse, versez dessus des œufs battus en omelette et voilà une bonne entrée.

Une autre avec les blancs :
Faire blanchir les blancs à la vapeur et finir en mijotage dans une sauce tomate bien relevée et bien aillée. Vous pouvez les manger accompagnées de riz ou de quinoa ou de semoule.

 Les idées d’Anthony

- Le gratin gourmand  : vous faites cuire séparément le vert (dans un peu d’eau) et les côtes en tranches de 2 à 3 cm (dans beaucoup d’eau).
Une fois le tout cuit et égoutté, mélanger dans un plat à gratin avec un roux, une béchamel, ou de la crème (ou les deux ... !) quelques champignons, du fromage et quelques morceaux de lard en option. Faire gratiner le tout au four.
Nous avons une petite spécialité du coté de Roman : les ravioles. Il m’arrive, d’en rajouter une plaque dans ce gratin pour faire des sortes de lasagnes. Très bonne réaction d’enfants anti-légumes !

Et aussi :
 - Les côtes, une fois cuites et en morceau se mélangent bien dans un peu d’huile, avec beaucoup d’ail et quelques filets d’anchois

 - le vert se cuisine comme les épinards, mélangé à quelques tomates, vous avez une sauce sympa pour un plat de coquillettes.

 - Une variante de la caillette ardéchoise est réalisée en mélangeant des feuilles de blettes (normalement épinards) avec de la salade verte.
Le principe est de cuire et d’égoutter un mélange de feuilles de blettes et de salades, en faire un hachis mélanger avec un hachis de différents morceaux de porc (pareil que pour un paté), faire des boules de la taille d’une poignée de main. Les entourer dans une crépine. Se conserve très bien pour les heureux bénéficiaires d’un congélateur.
L’hiver, il vous suffit de les sortir, les passer quelques minutes au four. S’accompagne très bien d’une pomme de terre vapeur. Les proportions viandes / légumes sont libres et aux goûts de chacun

 - La cote de blette hachée menue s’utilise très bien comme farce. Cuites, mélangées à un peu de fromage (le vache frais d’Idaline par exemple) avec les herbes qui vont bien, vous pouvez en farcir une courgette.

On n’oublie pas

 Les farçous d’Anne Laure

Nos voisins aveyronnais les cuisinent avec délectation... et d’autant de manieres que d’aveyronnais !!!

- un gros bouquet de vert de blettes, emincé tres finement
- un énorme bouquet de persil, emincé egalement.
ajouter au choix, 300 à 500g de chair à saucisse ou autant de lardons tres fins (ou pas)
ajouter 2/3 oeufs, environ 200 g de farine, un verre de lait.

Pétrir avec bonheur et doigté !!!
ça ne doit pas etre liquide, ni pâteux, la pâte doit juste permettre aux végétaux de se tenir entre eux.
Cuire dans un bon centimetre d’huile d’olive, en formant des croquettes (5 cm de diametre). retourner apres 5mn. Laisser bien dorer.

 Merci à tous...Bon appétit !!