Categories

Accueil > L’association Consom’Acteurs 46 > Les Assemblées générales > Compte rendu AG du 08 avril 2013

14 avril 2013
Bertrand Guigaz

Compte rendu AG du 08 avril 2013

 Compte rendu l'assemblée générale du 08 avril 2013

L’ordre du jour est le suivant :

  1. L’AMAP pour les nuls
  2. Bilan référents
  3. Bilan producteurs
  4. Nouveaux producteurs
  5. Questions diverses

* Présents (15) : Genevieve Bertin, Bertrand Guigaz, Anthony Cheval, Catherine Rialet, Danièle Mianes, Jocelyne Bécé, Bernadette Beauchamp, Idaline et Jean Pierre Traverse, Aline Montigny, Jacques Valette, Emmanuel Roblin, Christiane Courant, Sophie Schreck, Brigitte Boubat
* Excusés (5) : Anne-Laure Goix, Denis Ougier, Martine Van Heems, Évelyne Cordonnier, Françoise Delorme.
* Pouvoirs : Françoise Delorme donne son pouvoir à Geneviève Bertin
*Taux de participation : 20 / 70 adhérents = 28,57 %


 1- Explications de l'AMAP aux nouveaux adhérents : questions/réponses

Pas de nouveaux Consom’acteurs présents, pas de question. Tout le monde est donc supposé tout connaître de l’AMAP ou au moins savoir poser des questions !!

Problèmes de gestion courante :
- Oubli des commandes par les consom’acteurs (voir bilan des référents)
- impayés des contrats
Problème avec un chèque de 48 € qui n’a pas été réglé à Manu et Fiona (producteurs de légumes)

  • Décision : l’association réglera cette somme aux producteurs en attendant que cette dette soit réglée .

 2- Bilan des référents

Le travail des référents est mis en avant :
- leur importance comme interface entre producteurs et consommateurs,
- l’importance de leur travail de préparation des contrats et de gestion pour aplanir la gestion des commandes pour le producteur (l’objectif étant qu’ils se concentrent sur la production)

Nous rappelons à tous l’importance de respecter
- les dates de remise des nouveaux contrats
- la forme de ceux-ci (nombre de chèques, coordonnées, libellé, …)
- les dates de livraison : à chaque livraison des commandes sont oubliées et il faut rappeler les personnes par téléphone.

  • Décision : les référents annonçant sur la liste de discussion les dates suffisamment tôt, les consom’acteurs sont responsables de leurs commandes, par conséquent les commandes oubliées seront partagées entre les consom’acteurs présents.

Certains référents assument leur rôle depuis de nombreuses années et il serait bon que chacun puisse prendre sa part de la charge de travail. Sachant que les anciens assument également la formation des nouveaux et la passation des pouvoirs. De plus chacun peut demander de l’aide et personne n’a jamais été abandonné dans les charges qu’il assume.

  • Décision : doubler les postes de référents, demander par mail

Il manque 1 référent pour les laitages brebis, Bernadette assurant toujours la double gestion contrat vache / contrat brebis.
Aline Montigny se propose pour devenir référent du contrat brebis. Bernadette assure la passation des pouvoirs.

Qui s’occuperait des fruits locaux ?
Qui s’occuperait des viandes ?

Jocelyne Bécé, Danièle Mianes, Marie Hélène Forcade (?), Brigitte Lespinasse (?) proposent leur candidature.

 3 - Bilan des producteurs

* Miel : référent et producteur absents
* Kiwis : référent et producteur absents

* Volailles : Stéphanie Longueville
de 22 à 26 poulets par livraison, contrat de 6 mois, perspectives stables 26 poulets pour le 15 avril
La productrice est satisfaite pour le moment.

* Laitages de vache  : Jean Pierre et Idaline Traverse
Baisse régulière depuis 2010 : d’un maximum de 39 contrats nous sommes à 26 actuellement.
La gestion des surplus n’a pas pu compenser ce manque de contrats.

Les projets de la ferme s’en trouvent fragilisés :
- retour d’Idaline à plein temps sur la ferme
- création d’une activité fromage affiné par Alexandre (le fils)

L’objectif est donc de consolider leurs revenus vers une perspective 2014, qui correspondra à la création du GAEC familial. Il faut trouver une quinzaine de contrats.

D’autre part pour mettre en route le projet d’Alexandre (fromages affinés : tommes et “reblochons”), il faut investir 30000€ (nouveau labo + cave d’affinage). Cet investissement sera réalisé en partie (50%) par des subventions, en partie par investissements sur fonds propres, en partie par une souscription des AMAP (Dordogne et Lot).
Cette souscription prendra la forme d’un contrat qui ne sera réalisé qu’au terme de la mise en route de l’activité “fromages affinés” (mars 2014). Nous mettons en place cette souscription.

* Fromage de brebis : Catherine et Philippe Rialet
Baisse également des contrats brebis : 16 contrats pour 23 avant.
- Nouveau contrat qui nécessite d’atteindre sa vitesse de croisière (?)
- Prix peut rebuter des consom’acteurs : Tomme à 24 € / kg

* Pain : Sophie Schreck
Baisse également des contrats, mais pas catastrophique.
La fournée de pain au levain est pleine. Mais si nouveaux contrats, pains d’un kilo coupés en 2 pour la livraison (ça optimise la fournée, en augmentant la quantité qu’on peut cuire.

  • Projet : L’installation d’un nouveau four à pain n’aura pas lieu, l’investissement étant trop important pour les capacités d’endettement de l’entreprise. Le but n’étant pas de s’endetter pour se mettre le couteau sous la gorge. Du coup l’ancien four a été restauré. Sophie abandonne aussi la fourniture du salon de thé de Daglan, mais relance une activité “traiteur” : confection et organisation de repas. Lui demander les détails.

* Légumes : Nous sommes en pause hivernale jusqu’au 15 mai environ. Pour la prochaine saison, le même nombre de contrat est reconduit (27), mais on peut viser l’objectif de 40 paniers : la marge est encore grande.
Recherche de contrats supplémentaires

 4- Nouveaux producteurs

Fruits : On doit prendre contact avec le producteur de fruits (Caussade) pour visite de l’exploitation, commission éthique et partenariat.

  • Décision : reprise de contact (Évelyne ?) et date

Viande : Paul Bosteen nous a fourni le nom des producteurs avec qui il travaillait : Bonnaud Henri (Domaine de Sagnet 46170 Pern) et Guillaume Baldié (La Borie du Moulin 46230 Lalbenque)
Contact a été pris avec Henri Bonnaud, producteur de veau et de boeuf.
Intéressé par le travail en AMAP. Il faudrait connaître le volume que les commandes de Gourdon représentent. Il abat 1 veau par mois et 1 boeuf tous les 4 mois.
Si sa production ne suffit pas il est possible de compléter avec la production de Guillaume Baldié (mêmes races, même qualité). On peut les rencontrer et visiter l’exploitation.

  • Décision : poursuivre la prise de contact par une demande plus précise concernant la livraison de viande : quels colis ? quels prix ? quelle périodicité ? pour quelles quantités ? À l’issue de cette collecte de renseignements, nous organiserons un sondage.(Geneviève)

• Contact pris également avec Nicolas Bargues : élevage agneaux (non bios) et oeufs bios

  • Décision : Reprendre contact pour plus de précisions (Geneviève)

• Adresse d’un producteur d’agneau bio sur Livernon : Sébastien Gallineau
Contact à prendre (Geneviève)

* Jean-Pierre nous parle de son voisin Pascal Garrigou qui produit du porc, des canards gras et des oies grasses et une petite production d’agneaux.
décision : Jean-Pierre prend plus de renseignements.

* Noix et dérivés : La productrice doit reprendre contact avec nous.


 Les avancées par rapport à la dernière AG

• Expliquer l’AMAP au conseil municipal : non fait
• Aménager la distribution (table, chaise, éclairage, point info, panneau indicateur) pour en faire (encore plus) un moment d’échanges et de convivialité : à faire Danièle et Anne Laure
• Activer le réseau InterAMAP : Évelyne
• Participer au réseau MIRAMAP : Personne n’a répondu aux sollicitations


 5- Questions diverses

* Anthony Cheval (membre de l’AMAP) effectue une conversion professionnelle vers le maraîchage bio (en association avec un maraîcher bio en place depuis 2006) et nous propose un contrat légumes d’hiver pendant le temps de la pause hivernale de Fiona et Manu (nos maraîchers).

Discussion : Manu n’y voit pas d’inconvénient sachant quand même qu’ils essaieront au fil des saisons de réduire cette pause hivernale. (actuellement mars, avril et début mai (reprise le 15 mai environ)
La question se pose : Comment faire le lien entre les 2 contrats ? à quel moment passer de l’un à l’autre ? pour quel prix, quel contenu ?
Le jeu en vaut-il la chandelle : la quantité de contrats doit être suffisante pour justifier un déplacement pour la livraison.

  • Décision : Sur la base des infos que nous fournira ce nouveau producteur (quel panier ? combien ?, …) nous organiserons un sondage en direction des consom’acteurs.

* La boutique Nat’in Lot propose aux adhérents de l’AMAP de mettre en place un système de commandes groupées qui permettrait de commander certains produits lors des tournées qui sont effectuées pour la boutique.
Décision : lors de la prochaine réunion, ce point sera mis à l’ordre du jour et discuté avec les membres de la boutique Nat’in Lot qui seront invités à venir à cette réunion.

Prochaine AG Prochaine AG (...)

Prochaine AG
Prochaine AG proposée le 20 mai 2013 avec thème principal la découverte de Nat’in Lot + ordre du jour à construire

Informations

Documents joints